Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Reflets du Cosmos dans l'encrier...

Réflexions, pensées, contes, nouvelles et romans...

Petite lumière bleue…

Petite lumière bleue…

« Nos chagrins ne font mal qu’à nous, aux autres ils font du bien ». Ce minuscule extrait d’une chanson de Félix Leclerc m’est revenu en mémoire à la lecture de « Transpositions hasardeuses », nouvel ouvrage récemment paru d’eMmA MessanA.

Contrairement à la chanson précitée, il ne s’agit pas ici de se réjouir de ne pas être concerné par le malheur qui frappe autrui, mais au contraire, au fil des pages, et devant tant d’intimité dévoilée sous couvert de vers libres infiniment poétiques, d’y trouver tant de correspondances avec sa propre expérience passée qu’on en ressort comme soulagé d’un fardeau.

Cet opuscule frappe en plein cœur, parce que tous ceux qui ont glissé leur main dans celle de leur mère lorsque celle-ci guidait leurs premiers pas et ont eu bien plus tard à tenir la même main pour l’accompagner dans son ultime voyage en comprennent jusqu’aux non-dits.

Alors oui, eMmA, cet infini chagrin si bien exprimé, si joliment traduit sur le papier qu’il en est sublimé, porte peu à peu le lecteur à comprendre qu’une douleur si vaste peut aussi se teinter du soulagement d’avoir assisté à l’exaucement d’un vœu muet de délivrance qui ne s’exprime que par le regard. Et quand le lecteur a vécu une expérience similaire, son cœur en est soudain plus léger.

« Transpositions hasardeuses » est la transcription poétique, presque onirique, d’un moment de vie si douloureux qu’il pourrait laisser à jamais une trace sombre au fond du cœur. Au contraire, cet ouvrage tout en subtilité et en délicatesse éclaire notre propre chemin.

Merci eMmA pour ce sortilège. Ton infini chagrin pose les mots qui font du bien sur nos propres douleurs anciennes, presque jusqu’à l’exorcisme.

À lire et à relire d’urgence, ce petit bijou est disponible ici.

Le Blog d'eMmA, c'est ici...

Et pour notre bande originale commune, c’est par ici.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JC Dieste 16/01/2021 15:57

Hélène tu nous transportes dans l'univers d'Emma Messana avec"Transpositions hasardeuses" mais tu oublies de nous parler de son art du collage à voir ou découvrir ou redécouvrir ......sans oublier que la douleur de cœur est ressentie différemment chez l'être humain......JC .D

eMmA MessanA 16/01/2021 15:53

Félix Leclerc, c'est mon père qui me l'a fait aimer quand j'étais enfant et la citation qui ouvre cette page, nous l'avons souvent fredonnée ensemble. Aussi, je suis touchée que tu l'évoques pour offrir tes impressions suite à ta lecture de mes "Transpositions hasardeuses". Quel étrange clin d'oeil qui, au-delà de leurs départs successifs, les réunit encore.
Je dois te dire que ta lecture de mon livre et ce que tu nous en confies ici, me comblent de joie et aussi me rendent heureuse. Tu le sais bien, toi l'auteure, que lorsqu'on écrit et que l'on ose faire publier, la crainte de décevoir est inévitable. Et quand après des jours et des jours de doutes, on lit un tel retour, cela vous nourrit et vous encourage pour longtemps.
Je ne sais même pas quoi te dire de plus que MERCI.
Bien amicalement,
eMmA